L’abolition des frais accessoires

Mardi, janvier 24, 2017

À compter du 26 janvier prochain, les médecins ne pourront plus charger des frais accessoires aux patients. Ce montant sera absorbé par les médecins pour l’utilisation des différents accessoires tels que des gouttes ophtalmiques, des prélèvements sanguins ou des soins comme une vasectomie ou des examens en imagerie en résonance magnétique.

Les Fédérations médicales demandent un rehaussement des paiements de la RAMQ aux médecins afin de pallier à l’abolition des frais accessoires et par le fait, même compenser l’achat de matériels lourds pour la pratique médicale. « On va payer pour les activités reliées à la consultation médicale, mais nous ne paierons pas pour les équipements lourds » lance Diane Francoeur, présidente de la FMSQ lors d’une conférence téléphonique.

Le 19 janvier dernier, représentant plus de 21 000 professionnels de la santé, les dirigeants de quatre associations et fédérations ont écrit une lettre ouverte au ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette afin qu’il arrête l’incertitude qui touchent la population québécoise concernant les frais accessoires. L’improvisation du M. Barrette est encore une fois soulevée par les présidents de la lettre ouverte, soit Jean Thiffault, Association québécoise des pharmaciens propriétaires; Diane Francoeur, Fédération des médecins spécialistes du Québec; Louis Godin, Fédération des médecins omnipraticiens du Québec & Steven Carrier, Association des optométristes du Québec.  

Suite à l’annonce de l’abolition des frais accessoires, quelques cliniques pensent à fermer leurs portes. Il y a deux cliniques de gastro-entérologie de la région de Montréal qui vont finir leurs activités à la fin du mois de janvier. Ces derniers exigeaient des frais de 540$ pour couvrir les équipements lourds lors d’une coloscopie, considérant que les spécialistes de cette clinique effectuent cet acte médical environ 1 500 fois par année.

Il y a des ententes qui se préparent à être conclues par la Fédération des médecins omnipraticiens et spécialistes du Québec. Cependant, le ministre Barrette affirme que ce sera plus long avec les radiologistes, qui peuvent tout de fois utiliser le code 9990 destiné aux nouveaux services.

 

Consultez les articles complets : 

LE JOURNAL DE QUÉBEC, Lecavalier, Charles, 11 janvier 2017. Les frais accessoires sont abolis, les médecins acculés au pied du mur. http://www.journaldequebec.com/2017/01/11/les-frais-accessoires-sont-abolis-les-medecins-accules-au-pied-du-mur

FMOQ, 19 janvier 2017. Élimination des frais accessoires – Quatre associations et fédérations de professionnels de la santé demandent au ministre Barrette de mettre fin à l’incertitude et à l’angoisse qui rongent les patients et les aînés. https://www.fmoq.org/affaires-syndicales/communications/communiques/elimination-des-frais-accessoires-quatre-regroupements-de-professionnels/

LE SOLEIL, 18 janvier 2017. Le dogmatisme de M. Barrette crée l’incertitude et l’angoisse. http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201701/18/01-5060784-le-dogmatisme-de-m-barrette-cree-lincertitude-et-langoisse.php

LE JOURNAL DE QUÉBEC, Scali, Dominique, 19 janvier 2017. Des cliniques quittent le public. http://www.journaldequebec.com/2017/01/19/les-medecins-specialistes-souhaitent-negocier-avec-moreau-plutot-que-barrette

PROFFESSION SANTÉ, Méthot, Denis, 19 janvier 2017. Abolition des frais accessoires : encore trop de flou, selon la FMOQ. http://www.professionsante.ca/medecins/actualites/infos-professionnelles/abolition-des-frais-accessoires-encore-trop-de-flou-selon-la-fmoq-41112?utm_source=EmailMarketing&utm_medium=email&utm_campaign=Physician_fr_Newsletter

PROFEESION SANTÉ, Papin, Fabienne. Les frais accessoires au Québec : une question d’ajustements, selon Barrette. http://www.professionsante.ca/medecins/interprofessions/actualites/les-frais-accessoires-au-quebec-une-question-dajustements-selon-barrette-41097?utm_source=EmailMarketing&utm_medium=email&utm_campaign=Physician_fr_Newsletter